AGQ-F0123

Fonds Brigitte Laurier/Jeanne d’Arc Jutras. – [194-?]-2013. – 17 cm de documents textuels et autres documents.

 

Notice biographique :

 

Jeanne d’Arc Jutras était une journaliste, romancière et militante lesbienne née à Sainte-Brigitte-des-Saults le 14 février 1927. Elle était particulièrement préoccupée par la reconnaissance des droits et libertés civiques de même que par la lutte pour l’émancipation de la femme. Elle a par ailleurs été la directrice du comité anti-répression de l’ADGQ et a organisé une manifestation le 21 octobre 1977, à la suite des arrestations policières au bar Truxx.

 

Dans une entrevue en 1977, elle a avoué s’être faite retirer la garde de son enfant lorsqu’elle avait 20 ans parce qu’elle était considérée comme homosexuelle.

 

Jeanne d’Arc Jutras a démarré sa carrière d’écrivaine à la suite d’une courte entrevue sur l’homosexualité féminine, ce qui l’a amené à entreprendre l’écriture de son premier roman Georgie qui a été publié en 1978 chez les Éditions de la Pleine Lune. Elle a ensuite publié deux autres romans, Délira Cannelle en 1983 et Plaxie Pilon en 1988. Jeanne d’Arc Jutras a également collaboré à différents périodiques : Le Devoir, La Presse, Le Journal de Montréal, Montréal-Matin et Madame. Elle a tenu la « Chronique en zig zag » dans Le Berdache, la revue de l’Association pour les droits des gai(e)s du Québec (ADGQ) dans laquelle « elle se porte à la défense des lesbiennes ». Elle a aussi participé à plusieurs émissions de télévision et de radio sur l’homosexualité.

 

Jeanne d’Arc Jutras est décédée des suites d’un cancer à l’hôpital Saint-Luc le 7 juin 1992 à l’âge de 65 ans.

 

Les Archives gaies du Québec ont très peu d’informations sur Brigitte Laurier. Brigitte Laurier entrenait une relation amicale avec Jeanne d’Arc Jutras et a eu une grande admiration envers elle. Elle a étudié en littérature à l’Université de Montréal et à l’Université du Québec.

 

 

Portée et contenu :

 

Le fonds témoigne surtout de la vie de Jeanne d’Arc Jutras et de sa relation amicale avec Brigitte Laurier. Il témoigne aussi de la carrière d’écrivaine et de journaliste de Jeanne d’Arc Jutras, de son militantisme pour le féminisme et les droits des homosexuels et homosexuelles et de ses voyages à l’étranger (notamment en France). Le fonds témoigne également des liens que Jeanne d’Arc Jutras entretenaient avec d’autres personnalités publiques québécoises, dont Pauline Julien et Nicole Brossard. Quelques documents, notamment dans la correspondance, témoigne des relations que Brigitte Laurier entretenait avec Jeanne d’Arc, mais aussi avec d’autres personnes dont Jovette Marchessault.

 

Le fonds contient une présentation sur Jeanne d’Arc Jutras faite en 2011 par Brigitte Laurier (une impression d’une présentation PowerPoint), des notes manuscrites de Brigitte Laurier, des articles, des publications (une photocopie de Plaxie Pilon et des exemplaires de Georgie et Délira Cannelle, un livre intitulé La libération de la femme des Éditions Grammont), des coupures de presse, des entrevues écrites avec Jeanne d’Arc Jutras, des photographies variées de Jeanne d’Arc Jutras et des photographies pour la conférence donnée par Brigitte Laurier en 2011, des cartes postales, un collage et de la correspondance de Brigitte Laurier et de Jeanne d’Arc Jutras. Le fonds comprend aussi des périodiques : Des Échos de Femmes (Vol. 22, numéro 1, juin 2011) et deux numéros de La Vie en rose (numéro 20, octobre 1984 et numéro 24, mars 1985). On retrouve aussi des timbres de 1979 commémorant les 50 ans de la citoyenneté des femmes au Canada.

 

 

Le fonds contient les séries suivantes :

 

  • AGQ-F0123/S1. Biographie de Jeanne d’Arc Jutras
  • AGQ-F0123/S2. Textes et publications de Jeanne d’Arc Jutras
  • AGQ-F0123/S3. Documentation de référence
  • AGQ-F0123/S4. Correspondance
  • AGQ-F0123/S5. Documents iconographiques

 

 

Notes :

 

Source du titre composé propre : Titre basé sur le contenu du fonds.

 

Collation : Le fonds contient 18 photographies n&b et 70 photographies couleur. Il contient aussi 1 collage, 18 cartes postales, 1 tableau et 1 gravure. Le fonds comprend également 4 livres (1 exemplaire de Georgie, 2 exemplaires de Délira Cannelle et 1 exemplaire du livre La libération de la femme). Le fonds comprend 10 timbres commémorant les 50 ans de la citoyenneté de la femme au Canada (1929-1979).

 

Source immédiate d’acquisition : Le fonds a été versé aux AGQ le 24 juillet 2013 (acquisition 2013-014), le 3 novembre 2014 (acquisition 2014-019) et le 4 juin 2015 (acquisition 2015-011) par Brigitte Laurier.

 

Langue des documents : Les documents sont en français.

 

Documents connexes : Bibliothèque et Archives nationales du Québec détient un fonds d’archives de Jeanne d’Arc Jutras. Les documents datent de [189-?] à 1978. Les archives LGBTQ+ du Canada ArQuives semble détenir un document concernant Jeanne D’Arc Jutras dans le fonds d’archives du Body Politic. Le document daterait de 1985.

 

Groupes de documents reliés à l’extérieur de l’unité archivistique à décrire : [autres fonds des AGQ]

 

Le fonds AGQ-F0012 Sortie des AGQ comprend une lettre de Jeanne d’Arc Jutras dans la série 1 (S1/D090). Le document date des années 80.

 

Le fonds AGQ-F0053 Robert Beauchamp des AGQ comporte une copie d’une lettre adressée à Jeanne d’Arc Jutras de Marthe Rosenfeld (S3/D10). Le document date de novembre 1980.

 

Instrument de recherche : Inventaire numérique du fonds sous forme de fichier Excel. Plan de classification disponible sous format PDF.

 

 

Bibliographie :

 

Jeanne d’Arc Jutras. (2021, 7 février). Dans Wikipédia, https://fr.wikipedia.org/wiki/Jeanne_d%27Arc_Jutras

 

Bibliothèque et Archives nationales du Québec. (2006). Fonds Jeanne d’Arc Jutras. https://advitam.banq.qc.ca/notice/525251

 

 

 

 

 

            Dernière modification : 2021-05-13