Notre mission

Les Archives gaies du Québec ont comme mission d’acquérir, de conserver et de diffuser tout document qui témoigne de l’histoire des associations et des individus LGBTQ+.

 

De promouvoir la diversité et l’inclusion des personnes LGBTQ+.

 

D’actualiser le contenu de ses collections sur tous les aspects de genre et de sexualité.

 

De promouvoir la recherche sur les minorités sexuelles et de genre et la reconnaissance de leurs riches contributions à l’histoire du Québec

Un rôle essentiel

En conservant des fonds d’archives et des collections et en organisant des activités de diffusion et en accueillant des chercheurs et de nombreux visiteurs, les Archives jouent un rôle essentiel de gardien de la mémoire et veillent à assurer le rayonnement de l’histoire des communautés LGBTQ+ d’ici et d’ailleurs.

Services offerts

Nous offrons essentiellement un service de référence. Nous aidons les chercheurs à préciser leur sujet; nous les orientons vers les meilleures sources possibles à l’intérieur de nos collections. Nous pouvons les référer à d’autres archives gaies et lesbiennes ou à des organismes susceptibles de leur trouver l’information dont nous ne disposons pas. Grâce à nos collections d’envergure internationale, nous pouvons répondre à des demandes concernant les gais et les lesbiennes d’un peu partout au monde.
Les Archives gaies du Québec ont le mandat de recevoir, conserver et préserver tout document manuscrit, imprimé, visuel, sonore, et autres qui témoigneraient de l’histoire des communautés gaie et lesbienne du Québec.

 

Nous avons d’importantes collections de revues, de journaux, de coupures de presse, de livres, de vidéocassettes, d’affiches, de photos et de fonds d’archives.

 

Ces collections sont accessible au public pendant nos heures d’ouverture le jeudi soir de 19h30 à 21h30 ou sur rendez-vous en utilisant la section Contactez-nous.

  • L’ITINÉRAIRE des Archives (3 octobre, 2018)

    Le magazine L’ITINÉRAIRE consacre sa couverture et un dossier spécial illustré de sept pages aux Archives gaies du Québec dans son numéro du 15 septembre 2018.

    L’ITINÉRAIRE, « 35 ans d’histoires gaies » (couverture), « Patrimoine, Plongée dans les Archives gaies du Québec » (intérieur), Reportage de Camille Teste, Vol. 25, No.18, 15 septembre 2018 (19 photos incluant 3 de Alberto Reyes Zamora/L’ITINÉRAIRE)

    « (…) Depuis 1983, les AGQ ont ainsi reçu plus de 160 fonds d’archives provenant de divers individus, associations ou entreprises. La dernière fois qu’ils ont compté, les membres de l’équipe recensaient ainsi 1 000 titres de périodiques, 2 000 livres, 1 000 brochures et tirés à part, 2 000 affiches, 50 000 photos, 1 200 documents audiovisuels, une vingtaine de boîtes de marcarons, des bannières de presse et 1 200 dossiers dont 350 concernent le sida. (…) »

    Lire en format PDF


    Couverture du magazine L’ITINÉRAIRE, Vol. 25, No.18, 15 septembre 2018
    Crédit photo. : Alan B. Stone, « Modèle simulant le lancer de poids » (Mike Mangnione), octobre 1962.
    Source : Fonds d’archives Alan B. Stone – AGS 62 / AGQ. Tous droits réservés.

  • John Banks à l’honneur dans un film documentaire (27 septembre, 2018)

    JOHN BANKS, une vie d’engagement
    Résumé :
    En plan fixe mais avec une verve et une gestuelle éloquentes, John Banks relate divers épisodes de sa vie personnelle et professionnelle. Au travers de celle-ci évoluent la perception et les positions des LGBTQ+. Mémoire vivante de nos communautés, John Banks nous partage un récit testimonial honnête d’une vie truculente remplie d’affirmations de soi et de revendications collectives. D’aucuns ont affirmé : « John Banks crève littéralement l’écran ! »
    (Emmanuel Galland)

    Réalisation : Alexis Baribeault
    Durée : 46 min. 24 sec. | Année : 2018 | Langue : Français

    Production : Archives gaies du Québec – AGQ | 2018 | Tous droits réservés

    PREMIÈRE
    Le film JOHN BANKS, une vie d’engagement a été projeté en grande Première le 15 août 2018 lors de l’événement « Les Archives gaies du Québec au Cinéma du Parc tout août ! » (Montréal).

    ACTEUR MAJEUR DU MILIEU LGBTQ+
    John Banks est né à Montréal. Il est reconnu pour son militantisme. Celui qui fut le secrétaire personnel de la légendaire Marlene Dietrich pendant des années s’est toujours impliqué sous une forme ou une autre dans des organismes communautaires LGBTQ+.

    Au cours des années 70 et 80, il a régulièrement collaboré à des publications et à deux émissions radiophoniques gaies à titre de réalisateur et de coanimateur.

    En 1979, il emboîte le pas aux groupes LGBTQ+ des États-Unis qui souhaitaient marquer le dixième anniversaire des émeutes de Stonewall en organisant à Montréal une manifestation qui montre des communautés LGBTQ+ heureuses, fières et surtout très diversifiées. Cela servira de modèle pour le lancement des fêtes de la Fierté partout au Canada.

    En 2017, il est invité à titre de coprésident d’honneur par Fierté Montréal.

    Désormais, John Banks consacre son temps comme bénévole aux Archives gaies du Québec.

    NOUVEL ACTEUR
    Alexis Baribeault a réalisé ce premier film dans le cadre d’un stage bénévole aux AGQ en 2017-2018. Il était étudiant à l’Université du Québec à Montréal.
    « (…) Le jeune réalisateur vient de terminer une majeure en histoire. Se dirigeant maintenant vers un certificat en documentation, il a cherché à acquérir de l’expérience en archives, ce qui l’a mené vers les AGQ. (…) »

    dans Lien MULTIMÉDIA – le portail des professionnels du numérique au Québec,

    « Une première expérience en réalisation pour Alexis Barbeault avec ‘’John Banks, une vie d’engagement’’ », Frédéric Bouchard, 15 août 2018
    Le Lien MULTIMÉDIA avec les AGQ

    En haut : John Banks au Centre de documentation des AGQ
    Crédit photo. : Emmanuel Galland / AGQ. Tous droits réservés.
    En bas : Affiche du film « JOHN BANKS, une vie d’engagement »
    Conception graphique : Jean Logan
    Source : Archives gaies du Québec – AGQ. Tous droits réservés.

  • Un texte de Gabriel Girard en accès libre : « Sida, enjeux de mémoire, enjeux de savoirs » (20 septembre, 2018)

    Suite à sa présentation publique du 15 août 2018 lors de l’événement « Les Archives gaies du Québec au Cinéma du Parc ! »Gabriel Girard nous offre le texte intégral de sa conférence*.

    La soirée conférence + film du 15 août avec l’exposition d’affiches (du 1er au 31 août) constituaient l’événement « Les AGQ au Cinéma du Parc » organisé afin de marquer les 35 ans d’existence de notre organisme.

    La conférence a pris place dans la Salle 2 du cinéma en première partie de soirée, juste avant la diffusion inédite du film documentaire « John Banks, une vie d’engagement » (46 min., 2018, production : AGQ) en présence de son protagoniste et du réalisateur Alexis Baribeault.

    Par la même occasion, les divers publics ont pu bénéficier de la visite de l’exposition de 26 affiches sur le sida située dans le Hall du cinéma (l’autre activité de l’événement « Les AGQ au Cinéma du Parc »).

     

    * LIEN : Retrouvez ici l’entièreté de la prise de parole de Gabriel Girard que nous remercions pour sa générosité.
    Sida, enjeux de mémoire, enjeux de savoirs

    www.gabriel-girard.net/sida-enjeux-de-memoire-enjeux-de-savoirs

    Qui ? Sociologue, Gabriel Girard est membre du CREMIS (Centre de recherche de Montréal sur les inégalités sociales et les discriminations). Il travaille actuellement à la Direction régionale de santé publique.

    Le Cinéma du Parc était bien sûr partenaire de l’événement « Les AGQ au Cinéma du Parc ! » avec également Fierté Montréal, Fugues et plusieurs donateurs.
    Notons que Fierté Montréal a dépêché gracieusement son photographe officiel, André Bilodeau, pour documenter la soirée. Samuel Bonnefont, coordonnateur Web et Réseaux sociaux de RÉZO, a réalisé une captation vidéo de la conférence.

    En avant-plan : Le sociologue Gabriel Girard invité le 15 août 2018 à titre de conférencier.
    En arrière-plan : John Banks – très actif au sein des Archives – protagoniste du film « JOHN BANKS, une vie d’engagement » projeté en Première lors de la même soirée.
    Crédit photo. : André Bilodeau / Fierté Montréal. Tous droits réservés

  • Écomusée : InterReconnaissance entre les AGQ et d’autres groupes (20 septembre, 2018)

    Le mercredi 5 septembre 2018, des membres de l’équipe des Archives gaies du Québec assistaient au vernissage de l’exposition et du lancement de la publication InterReconnaissance – Une mémoire citoyenne se raconte à l’Écomusée du fier monde (Montréal). L’exposition se poursuit jusqu’au 3 février 2019.

    Lire la Nouvelle plus complète avec le détail de la contribution des AGQ au corpus de l’exposition :
    http://agq.qc.ca/2018/06/27/agq-tour-musees-quebec-2018-2019

    InterReconnaissance en circulation :
    Après le Musée du Bas-Saint-Laurent de Rivière-du-Loup et l’Écomusée du fier monde en 2018, l’exposition sera présentée au Musée POP – La culture populaire du Québec (anciennement le Musée québécois de culture populaire) à Trois-Rivières en 2019 (dates à confimer).

    Vue partielle de l’exposition InterReconnaissance – Une mémoire citoyenne se raconte
    Crédit photo. : Emmanuel Galland / AGQ. Tous droits réservés.

  • Sixième édition de FIÈRE LA FÊTE à Sherbrooke avec les AGQ (20 septembre, 2018)

    Le samedi 25 août 2018, pour la première fois, les Archives gaies du Québec ont participé à l’événement Fière la Fête : « Célébration de la diversité en Estrie / Pride ».
    Parmi des groupes communautaires nationaux, régionaux et locaux rassemblés à Sherbrooke, les trois représentants des AGQ animaient un kiosque sous le grand chapiteau installé à proximité du Marché de la Gare et juste face au Lac des Nations.

    Journée communautaire : « L’activité principale de Fière la fête se veut familiale, ouverte à tout le monde et orientée vers le milieu communautaire de la région de l’Estrie et des environs. (…) »

    C’était l’occasion pour les AGQ de socialiser avec de nouveaux groupes et de collecter des documents pour nos fonds. C’était aussi l’occasion de sensibiliser les visiteurs à la mission de notre organisme, de les informer sur les contenus de nos archives et de recevoir des dons.

    Iain Blair, vice-président des AGQ résume : « Une énergie très positive et une foule en général assez jeune et assez féminine. Je crois que notre participation a été très positive en termes de visibilité. »

    De gauche à droite : Jonathan Dorey (archiviste consultant), Emmanuel Galland (adjoint au coordonnateur) et Iain Blair (membre du conseil d’administration).
    Crédit photo. : D.R. / AGQ. Tous droits réservés.

Accéder à toutes les nouvelles

Soutenez
les Archives gaies
du Québec

 

Histoires de nos vies

 

Historique et thématique de notre expérience collective

 

Accédez à la galerie

Bibliographie

 

Mémoires de nos communautés

 

Accédez à la bibliographie