Quoi de neuf

La semaine dernière, soit du 14 au 18 mars, avait lieu à l’École polytechnique de Montréal la Semaine de la diversité en ingénierie 2022.

À la demande du Comité Poly-Out 2SLGBTQIA+, les Archives gaies du Québec ont prêté pour l’occasion les tableaux de l’exposition Histoires des communautés LGBTQ2S+ au Québec qui ont été installés dans un lieu très passant appelé le tunnel.

Nous sommes heureux d’avoir contribué au succès de cet évènement. Cela fait partie de la mission des Archives gaies du Québec « de diffuser tout document qui témoigne de l’histoire des associations et des individus LGBTQ2S+, de lutter contre la discrimination et les préjugés à l’égard des communautés LGBTQ2S+ et de promouvoir la diversité et l’inclusion des personnes LGBTQ2S+ » (article 1.6 des Règlements généraux des Archives gaies du Québec).

Une fois de plus, les Archives gaies du Québec peuvent clamer haut et fort « Mission accomplie ! »

Du 10 au 12 mars dernier, s’est tenue au salon Richmond à Montréal l’exposition KaypanArtCar.

Les Archives gaies du Québec y furent conviées et c’est Pierre Pilotte qui les a représentées. Cette exposition itinérante qui se promène de ville en ville et de pays en pays cherche à sensibiliser le grand public à la violence et aux sévices dont sont victimes les personnes LGBTQ+ en Iran.

On y montre une limousine de marque Kaypan, qui fut offerte par le Shah d’Iran en 1974 à Nicolae Ceaușescu quand celui-ci devint président de la Roumanie. Notons que la Kaypan fut la voiture nationale de l’Iran jusqu’à ce qu’on en cesse la fabrication en 2005. L’artiste et militant iranien Alireza Shojaian s’est servi de cette auto comme d’une toile pour y peindre l’histoire tragique de deux amants. Voilà une façon originale et spectaculaire de dénoncer les violations des droits des personnes LGBTQ+ en Iran.

Pour en savoir plus sur cette exposition itinérante consultez le site www.paykanartcar.com

Nous tenons à exprimer notre solidarité avec le peuple ukrainien qui vit en ce moment des heures difficiles.

Bien qu’en Ukraine, les droits des personnes LGBTQ+ ne soient pas aussi reconnus que chez nous, ces dernières jouissent tout de même d’un statut légal depuis la dépénalisation de l’homosexualité en 1991. Malgré plusieurs obstacles, les personnes LGBTQ+ profitent aujourd’hui d’une certaine protection juridique.

Depuis 2013, il y a une marche de la Fierté à Kyiv. Tout cela disparaîtra brutalement si la chape de plomb du gouvernement russe s’abat sur l’Ukraine car chez Poutine les personnes LGBTQ+ sont pourchassées, emprisonnées et même plus.

Les Archives gaies du Québec ont reçu le vendredi 25 février dernier le maire adjoint de Paris, M. Jean-Luc Romero-Michel.

Militant pour les droits des personnes homosexuelles, très engagé dans la lutte contre le sida, cet élu de Paris est venu voir comment notre organisme fonctionnait. Il aimerait que Paris ait un organisme semblable.

Jacques Prince, président des Archives gaies du Québec, en compagnie du coordonnateur Pierre Pilotte l’ont accueilli et lui ont parlé de notre organisme qui existe maintenant depuis 39 ans. C’est l’archiviste adjoint V. Samoylenko qui lui a fait visiter les lieux. Étaient aussi présents Denis-Daniel Boullé, journaliste au magazine Fugues, Jonathan Proulx-Guimond, adjoint aux communications, et la stagiaire Marie-Lou Piché.

De gauche à droite : Marie-Lou Piché, Pierre Pilotte, Jacques Prince, Jean-Luc Romero-Michel, Denis-Daniel Boullé, Marine Perrin. Collection des Archives gaies du Québec.

Pendant plus d’une heure, M. Romero-Michel et la chargée de missions Marine Perrin, ont posé des questions et montré beaucoup d’intérêt pour notre travail. Nous sommes très heureux d’avoir rencontré un homme politique sympathique, de surcroît un écrivain engagé, qui est chargé des droits humains, de l’intégration et de la lutte contre les discriminations à la mairie de Paris.

Il est candidat pour le Parti Socialiste aux prochaines élections législatives françaises qui se tiendront en juin 2022.

Nous lui souhaitons bonne chance !

Les Archives gaies du Québec viennent d’acquérir à prix d’aubaine deux (2) classeurs à plans neufs pour y ranger près de 500 affiches actuellement enroulées depuis trop longtemps, ce qui n’est pas bon pour leur conservation. Jusqu’à présent l’argent nous manquait pour faire un tel achat.

L’année 2022 commence bien. Merci à nos donateurs et donatrices.



Le 11 février dernier, les Archives gaies du Québec ont reçu un don important de la part de Robert Schwartzwald.

Professeur au Département de littératures et de langues du monde de l’Université de Montréal, M. Schwartzwald est un donateur de longue date des Archives gaies du Québec.

Cette acquisition comporte une variété de publications : brochures, périodiques, invitations et programmes. Plusieurs de ces archives portent sur le théâtre gai, sujet relativement peu documenté dans nos collections.

Nous remercions M. Schwartzwald pour cette précieuse contribution.

Les Archives gaies du Québec accueillent ce mois-ci Marie-Lou Piché, une étudiante au certificat en archivistique de l’Université Laval, pour un stage de cinq (5) semaines. Elle travaillera avec notre équipe au traitement des affiches données par le Centre communautaire LGBTQ+. De plus, elle participera à la rédaction des descriptions de nos fonds d’archives afin de les rendre plus accessibles et de faciliter ainsi le travail des chercheurs.

Notre organisme est très heureux de recevoir cette jeune stagiaire. Bienvenue Marie-Lou !

Dans le magazine FUGUES de février 2022, on peut lire un article sur JOHN BANKS qui raconte sa vie.

Militant de la première heure dans la lutte pour la reconnaissance des droits des homosexuels, il est aujourd’hui un bénévole assidu des Archives gaies du Québec. L’article de Serge Fisette retrace les principales étapes de sa vie. Par exemple, il fut l’initiateur de la première marche de la Fierté à Montréal en 1979 et fut le secrétaire privé de l’icône légendaire Marlène Dietrich pendant une douzaine d’années.

Avant la pandémie, il venait régulièrement au local des Archives gaies du Québec pour travailler sur son fonds d’archives.

Nous sommes très heureux de le compter parmi nos membres.

Dans le même numéro de février du magazine Fugues, on parle de l’artiste photographe JJ Levine, lui aussi un grand ami des Archives gaies du Québec.

Il nous a donné une œuvre en 2020 pour le tirage de la campagne de financement.

Photographe dédié à la communauté queer montréalaise, on pourra voir ses photos au Musée McCord qui présentera à la mi-février une exposition rétrospective de son oeuvre.

Le vendredi 21 janvier 2022, on a procédé devant témoins au tirage de l’œuvre de Françoise Sullivan qui clôt la campagne de financement 2021.

C’est CHARLES LAPOINTE qui est l’heureux gagnant. M. Lapointe est un donateur de longue date que nous avons rejoint en Floride pour lui annoncer la bonne nouvelle.

Nous profitons de l’occasion pour remercier encore une fois l’artiste Françoise Sullivan de nous avoir gracieusement offert pour le tirage l’œuvre intitulée Murmure.

Un très grand merci à toutes nos donatrices et à tous nos donateurs, car la campagne de financement 2021 a atteint un sommet jusqu’à présent inégalé.

Nous avons recueilli près de 40 000 $ ! Cela montre que la grande communauté LGBTQ2S+ soutient la mission des Archives gaies du Québec. Nous pourrons ainsi réaliser certains projets que nous retardions faute d’argent. Malgré le climat de morosité ambiant, les Archives gaies du Québec rayonnent de joie.

À vous toutes et tous, nous vous souhaitons une BONNE ET HEUREUSE ANNÉE 2022 !

Avec le retour en force du variant Omicron et des restrictions sanitaires qui s’en suivent, le local des Archives gaies du Québec sera fermé jusqu’à nouvel ordre à tous les visiteurs et chercheurs.

Dans la mesure du possible, le personnel effectuera les taches en télétravail. Nous espérons que cette interruption sera brève.

Malgré les circonstances difficiles, nous souhaitons à tous les gens qui nous soutiennent fidèlement que l’année 2022 leur apporte santé et bonheur.

Veuillez prendre note que les Archives gaies du Québec seront fermées pendant le temps des Fêtes à partir du vendredi 17 décembre 2021 et ne rouvriront que le mardi 4 janvier 2022.

Pour l’instant, le local n’est accessible que sur rendez-vous. Le nombre de personnes permis est de quatre (4) personnes présentes en même temps. Cela inclut les membres du personnel. Les consignes sanitaires sont en vigueur, soit le port du couvre-visage et le lavage des mains. Chaque personne est invitée à garder le plus possible une distance sécuritaire avec les autres.

Les membres du Conseil d’administration et du personnel souhaitent à toutes et à tous de TRÈS JOYEUSES FÊTES.

Conformément aux consignes gouvernementales, le port du couvre-visage et une distanciation de plus d’un mètre sont obligatoires pour toute personne qui vient au local des AGQ. De plus, il est fortement recommandé d’avoir une protection vaccinale adéquate contre la COVID-19. Toute personne présentant des symptômes liés à la COVID-19 sera invitée à quitter les lieux.

Certains gels désinfectants pouvant abîmer les documents, nous vous demandons de vous laver les mains à l’eau et au savon avant toute manipulation.

Ces mesures sont en vigueur présentement et le seront jusqu’à ce que le Gouvernement du Québec y mette fin.