Quoi de neuf


Depuis 2001, l’Écomusée du fier monde organise un encan bénéfice dont les profits servent à financer ses activités. Cependant, les profits de la vente de trois œuvres sont partagés avec des organismes du quartier préalablement sélectionnés. Cette année, fidèle à sa mission, l’Écomusée partage le profit de la vente d’une œuvre de Jean-Paul Jérôme avec les Archives gaies du Québec. L’encan se déroulera en ligne du 19 mai prochain à partir de 8 h jusqu’au 30 mai à 20 h. Les Archives gaies du Québec remercient infiniment l’Écomusée du fier monde de les avoir choisies cette année comme bénéficiaire !

Pour plus d’informations sur l’encan virtuel, veuillez consulter cette page web



Du 11 au 13 mai 2021, l’Art Libraries Society/North America (ARLIS/NA) tiendra son congrès annuel. Cette association professionnelle regroupe des bibliothécaires, des archivistes, des travailleurs et des travailleuses du domaine culturel et des spécialistes de l’information qui œuvrent dans divers milieux (bibliothèques, centres d’archives, musées, etc.). À chaque année, le congrès a lieu dans une ville nord-américaine différente. Cette année, en raison de la situation sanitaire actuelle, le congrès se déroulera en mode virtuel. Le thème du congrès sera « Convergences = Créativité + Collaboration ». Les Archives gaies du Québec et quelques-uns de leurs projets y seront présentés brièvement. Nous remercions Artexte d’avoir pensé à partager les fruits de notre travail durant cet événement! Pour en savoir plus sur ce congrès de même que sur les frais d’inscription, consultez cette page.


Dans le cadre du Festival littéraire international Métropolis bleu, André Roy recevra cette année le Prix littéraire Violet Métropolis bleu pour l’ensemble de son œuvre.

Né à Montréal en 1944, cet écrivain et critique de littérature et de cinéma est l’un des premiers poètes ouvertement gais au Québec et aussi l’un des premiers à avoir écrit sur le sida. L’ensemble de son oeuvre, publiée aux Herbes rouges, s’étend sur cinq décennies et a été saluée par de nombreux prix.

Le Prix littéraire Violet Métropolis bleu est remis à un écrivain canadien issu des communautés LGBTQ.

Toutes nos félicitations à ce fidèle donateur des Archives gaies du Québec.

Pour en lire plus


Les Archives gaies du Québec ont reçu il y a quelques mois 507 affiches LGBTQ2+ du Centre communautaire LGBTQ+ de Montréal. Ces affiches datent des années 1990 et 2000 et proviennent de plusieurs organismes comme Helem, Gai-Écoute (maintenant Interligne) et l’Aide aux Trans du Québec (ATQ), de même que de divers évènements comme le Concours M. Uniforme, le Bal en cuir, la Course de la Fierté, etc.

Nous remercions le Centre communautaire pour ce don qui va enrichir énormément notre collection d’affiches !

Les Archives gaies du Québec accueillent au sein du Conseil d’administration un nouveau conseiller à la suite du départ d’Albe Gilmore pour occuper de nouvelles fonctions à Ottawa. Il s’agit de Bruno-Serge Boucher. Nous lui souhaitons la bienvenue parmi nous. Par ailleurs, nous remercions Albe pour sa participation et ses interventions toujours appréciées. Nous espérons pour elle que son nouvel emploi lui apportera satisfaction et succès.

Les Archives gaies du Québec accueilleront à la mi-avril Simone Beaudry-Pilotte pour occuper un poste d’archiviste adjointe durant six mois grâce à une subvention salariale d’Emploi-Québec. Elle travaillera notamment au prétraitement de fonds d’archives et à l’élaboration d’un registre des droits d’auteur. On se souvient que Simone a réalisé durant l’été 2019 les documentaires sur John Banks et Chloé Viau.

Bienvenue dans l’équipe Simone !





Durant son stage aux AGQ à l’été 2020, V. Samoylenko a réalisé une exposition virtuelle intitulée Les murs ont des oreilles : les histoires des espaces LGBTQ2S+ de Montréal. L’exposition se base surtout sur des projets de géographie humaine comme Queering the map et Mapping Montreal’s Queer Spaces.

Elle présente divers lieux LGBTQ2S+ de Montréal (de l’ancien Village gai de Montréal – autrement nommé le Village de l’Ouest, de notre Village gai actuel (le village de l’Est), du Red-Light et de la Main, des groupes universitaires et collégiaux et du Plateau Mont-Royal) en suivant les témoignages oraux de sept personnes des communautés LGBTQ2S+.

Évidemment, elle est loin d’être exhaustive ! C’est pourquoi nous aimerions recueillir vos témoignages personnels. Quels étaient et quels sont les lieux où vous vous sentez bien en tant que personnes LGBTQ2S+ ? Avez-vous des photographies à partager avec nous ?

Nous sommes également très ouverts à en apprendre plus sur les lieux LGBTQ2S+ des autres régions du Québec!

Vous trouverez l’exposition virtuelle en cliquant ici

Les Archives gaies du Québec reçoivent avec reconnaissance des legs testamentaires, que ce soit sous forme d’un montant d’argent, de biens matériels ou encore de dons d’archives personnelles. Pour en savoir plus sur le sujet, veuillez écrire à info@agq.qc.ca ou appeler au (514) 287-9987.

La campagne de financement des AGQ pour l’année 2020 s’est terminée le 14 janvier dernier lors du tirage de l’œuvre photographique ALONE TIME 12 2015 de JJ Levine. Compte tenu de la situation sanitaire actuelle, le tirage s’est effectué virtuellement sur la plateforme Microsoft Teams avec la participation de Jacques Prince, président des AGQ, de Pierre Pilotte, coordonnateur aux AGQ, de Jonathan Proulx Guimond, adjoint aux communications aux AGQ et de Christine Redfern, directrice de la galerie Ellephant qui représente le travail de l’artiste.


Le gagnant de l’œuvre est monsieur Claude Gosselin à qui nous offrons toutes nos félicitations ! Nous remercions toutes les personnes qui ont fait un don pendant cette campagne. Nous savons que les temps sont très difficiles, mais malgré cela, les AGQ ont amassé cette année le montant de 24 000 $, ce qui est très encourageant ! Tout cet argent servira à l’amélioration de nos services

Personnes qui ont assisté au tirage : Christine Redfern, directrice de la galerie Ellephant, Jacques Prince, président des AGQ, Pierre Pilotte, coordonnateur aux AGQ et Jonathan Proulx Guimond, adjoint aux communications aux AGQ.
Le gagnant, M. Claude Gosselin, reçoit l’oeuvre de JJ Levine des mains du vice-président des AGQ, Iain Blair.

Les Archives gaies du Québec ont maintenant un logo modifié.

En effet sous le logo, au lieu des mots « Mémoire de nos communautés », apparaît dorénavant, afin d’être plus précis et surtout plus inclusifs, cette nouvelle formulation : « Mémoire des communautés LGBTQ2S+ ». En effet, nous souhaitons que toutes les communautés de la diversité soient représentées dans nos collections.

Cela fait d’ailleurs partie de la mission des Archives gaies du Québec « de promouvoir la diversité et l’inclusion des personnes LGBTQ2S+ » et « d’actualiser le contenu de ses collections sur tous les aspects de genre et de sexualité. »


Nouvelle version du logo

Ancienne version du logo

En raison de la situation actuelle avec la COVID-19, le local des Archives gaies du Québec est toujours fermé. Nous sommes conscients que les temps sont et seront difficiles pour l’ensemble des communautés LGBTQ2S+.

Cela étant dit, nous souhaitons vous envoyer nos pensées les plus positives et nous vous informerons dès que notre local ouvrira de nouveau.

Les Archives gaies du Québec ont acquis récemment une œuvre protéiforme, faite de photographies et de textes littéraires, de Simon Émond et Michel Lemelin.

Se basant sur la révolution de la théorie copernicienne, la question du genre, du désir et de l’identité sexuelle est abordée comme une révolution actuelle nécessaire à notre vie en société. Rebâtir le ciel est un ouvrage collectif qui regroupe les textes de 32 personnes des communautés LGBTQ2S+ du Québec.

Ces textes traitent de divers sujets tels que la parentalité, le coming-out et la violence. On y revendique le droit d’aller au-delà des barrières de l’hétéronormativité de notre société binaire à laquelle nous sommes assujettis. Rebâtir le ciel est une très belle œuvre de réflexion et une initiative essentielle pour lutter contre les préjugés, la discrimination et l’oppression que tous les membres de nos communautés ont un jour vécus personnellement.

Pour en savoir plus, nous vous encourageons à consulter leur site web.

Les Archives gaies du Québec ont reçu il y a quelques mois un exemplaire de l’ouvrage autobiographique de Rupert Raj, Dancing the dialectic. True Tales of a Transgender Trailblazer, offert par M. Raj lui-même. Il s’agit de la seconde édition de ce livre, la première ayant été publiée en 2017. M. Raj a contribué de manière significative à la reconnaissance des droits des personnes trans au Canada. Dans cet ouvrage, il témoigne de manière très personnelle de sa propre transition et de son acceptation en tant qu’homme trans, de son travail en tant que « gender worker » ou « gender consultant » et psychothérapeute, de la fondation de la FACT (Foundation for the Advancement of Canadian Transsexuals), etc. La seconde édition est essentiellement une version bonifiée de la première et est encore plus inclusive qu’elle ne l’était déjà. Elle comprend notamment du matériel textuel additionnel (par exemple, dans les notes et la bibliographie intersectionnelle ajoutant des références plus inclusives entre autres concernant les personnes intersexes) et de nouvelles photographies. La lecture de cet ouvrage est plus qu’une recommandation pour toute personne voulant lire un récit biographique unique d’un homme trans militant et voulant en savoir plus sur l’histoire de la lutte pour les droits des personnes trans au Canada, sur l’évolution de la médecine et des chirurgies spécifiques aux personnes trans et sur ce que c’était d’être trans dans les décennies 1970 et 1980, dans une société alors complètement binaire (homme-femme). Ce livre est sans aucun doute aussi inspirant que l’homme l’ayant écrit!