décembre 2017

« L’Histoire des Magazines Gais au Québec » par Jean-Pierre Fortin : Dans ce montage vidéo réunissant une entrevue avec Ross Higgins et des images d’une centaine de magazines LGBTQ+ québécois disponibles aux Archives gaies du Québec, Jean-Pierre Fortin offre un portrait à la fois historique et ludique des publications LGBTQ+ québécoises d’hier à aujourd’hui.

Ferrin Evans termine présentement à l’Université Concordia un baccalauréal en études cinématographiques avec une mineure en sexualité. Depuis dix ans, il travaille comme bénévole au Mix New York Queer Experimental Festival dont les deux dernières à titre de curateur. Pendant son stage aux Archives gaies du Québec, il travaille au catalogage et au classement des vidéos et des films. Sa prochaine tâche consistera à numériser l’importante collection de vidéos traitant du VIH/sida, en souhaitant que cette expérience enrichissante lui servira dans ses projets d’entreprendre des études supérieurs en archivistique et conservation du patrimoine.

Le mardi 28 novembre 2017, le gouvernement du Canada représenté par son premier ministre Justin Trudeau, faisait des excuses officielles aux milliers de Canadiens et de Canadiennes qui ont été emprisonnés, privés d’un emploi ou harcelés, jusque dans les années 1990, en raison de leur orientation sexuelle. Un exemple à suivre par d’autres pays pour la reconnaissance des droits des communautés LGBTQ+.

Depuis l’été 2015, l’archiviste Denis Lessard est à l’emploi des AGQ. Il a d’abord été engagé pour réaliser un survol des fonds d’archives conservés aux AGQ, dans le but d’établir des priorités et de proposer des recommandations quant au traitement et à la préservation des fonds. Depuis décembre 2015, il a traité une quinzaine de fonds d’archives des AGQ selon les normes archivistiques, en remplaçant notamment les chemises et les contenants par du matériel de conservation sans résidus acides, et en créant des structures de classification, de même qu’un inventaire des fonds, qui facilitent le repérage des documents et la recherche. Les fonds traités à ce jour comprennent le fonds du Groupe Homosexuel d’Action Politique (GHAP), la Librairie Androgyne, le Groupe Gai de l’Université Laval (GGUL), le groupe juif gai Naches, le fonds de l’artiste et scénographe Peter Flinsch, le fonds Bernard Courte et celui de l’Association pour les droits des gai(e)s du Québec.