Quoi de neuf

C’est avec un très grand plaisir que les Archives gaies du Québec accueillent au sein de l’équipe un jeune doctorant britannique de l’Université de Durham en Grande-Bretagne.

Grâce à une subvention du Arts and Humanities Research Council, Billy Errington séjournera parmi nous pendant environ deux mois. En plus de faire des recherches pour sa thèse sur le rôle joué par la maternité et l’identité queer dans le cinéma québécois contemporain, il participera également à l’exposition sur le sida montée par les AGQ à partir de la collection d’affiches dans le cadre des célébrations de la Fierté à Montréal en août prochain. Ce chercheur francophile et talentueux pourra explorer facilement l’histoire de la maternité dans les communautés LGBTQ2S+ du Québec français.

Nous lui souhaitons un séjour fructueux.








Du 6 au 20 juin 2022, Simone Beaudry-Pilotte, archiviste et Jonathan Proulx-Guimond, adjoint aux communications sont allés en France, plus précisément à Paris et à Montpellier, pour clore le volet québécois de l’échange France-Québec. Dans la capitale française, nos représentants ont rencontré Karine Beaudoin et Sylvie Lannegrand de l’association Les Amis d’Yves Navarre ainsi que Yves Sartiaux, membre de l’organisme Grey Pride, et André Landry. Aux AGQ, nous avons des fonds d’archives sur Yves Navarre et sur André Landry. Ces rencontres ont permis de recueillir des informations additionnelles et d’approfondir nos connaissances sur ces deux personnes.

À Montpellier, Simone et Jonathan ont effectué de la recherche pendant plusieurs jours dans le fonds Yves Navarre conservé à la Médiathèque Émile-Zola. En compagnie de Stephen Schofield, artiste invité, ils ont tous les trois, dans le cadre du projet d’échange France-Québec, rencontré Karine Beaudoin, Brigitte Louichon, et Henri Dhellemmes de l’association Les Amis d’Yves Navarre. Ce fut l’occasion de faire des rapprochements et d’établir des liens de complémentarité entre le fonds Yves Navarre de cette médiathèque française et ceux conservés au Québec à BAnQ et aux AGQ. Ce fut également l’occasion de discussions prometteuses dans le but de jeter les bases à de futures collaborations entre nos deux organismes.

En résumé, un voyage enrichissant et très agréable

À la suite de son encan annuel, l’Écomusée du fier monde a remis aux Archives gaies du Québec un chèque de 1 050 $ pour la vente de l’œuvre de Betty Goodwin. ¸

Nous remercions tout particulièrement Éric Giroux, directeur et responsable de la recherche et des collections, René Binette, conseiller aux projets stratégiques et Manon Belleville, adjointe administrative, sans lesquels ce don généreux n’aurait pu avoir lieu.







Le 27 juin dernier, un groupe d’étudiant du Quebec Public Interest Research Group (QPIRG) de l’Université McGill a fait une visite guidée des collections des Archives gaies du Québec. Cette visite, organisée à la demande du QPIRG, visait à faire mieux connaître nos collections à leur communauté.

C’est V. Samoylenko qui a accueilli la quinzaine de personnes et leur a présenté brièvement les AGQ avant de faire le tour des lieux. Ensuite, V. Samoylenko a répondu aux questions. Lors de cette visite, le groupe a pu explorer notre collection d’archives textuelles et de macarons.

Merci à QPIRG McGill pour cette collaboration prometteuse !

Pour les six (6) prochains mois (en souhaitant que cela dure plus longtemps), l’équipe des Archives gaies du Québec accueille Clémence, une jeune et dynamique diplômée d’une maitrise en bibliothéconomie. Bénévole aux AGQ l’hiver dernier, elle bénéficie présentement d’un stage subventionné par Emploi Québec.

Elle travaillera de préférence au traitement des livres de la bibliothèque et des affiches données par le Centre communautaire LGBTQ+. De plus, elle veillera à la mise à jour de notre présence sur les réseaux sociaux.

BIENVENUE PARMI NOUS !








Collection des Archives gaies du Québec

Cet été, les Archives gaies du Québec participeront aux célébrations organisées par Fierté Montréal. Afin de souligner la 24e Conférence internationale sur le sida qui aura lieu à Montréal en juillet 2022, les Archives gaies du Québec mettront sur pied à partir de leurs collections une exposition dont le titre provisoire est VIHsibilité et militantisme : Histoire des luttes contre le VIH/sida au Québec .

Ce projet est rendu possible grâce au soutien financier de Fierté Montréal. Cette année, les activités de Fierté Montréal s’étaleront tout au long de l’été, soit du 21 mai au 7 août afin d’effacer la morosité des deux dernières années. De plus, des activités seront financées par Fierté Montréal dans d’autres villes québécoises comme Val-d’Or, Saint-Hyacinthe, Chicoutimi, Magog et Sherbrooke, dans le but de rejoindre des personnes 2SLGBTQIA+ qui font face à des réalités et défis différents.

Nous remercions Simon Gamache, directeur général de Fierté Montréal, et son équipe d’avoir sélectionné notre projet.

© Association les amis d’Yves Navarre

Dans le cadre d’un échange croisé France-Québec, les Archives gaies du Québec enverront trois personnes en France pour un séjour d’une quinzaine de jours en juin prochain.

En effet, l’artiste Stephen Schofield, l’archiviste Simone Beaudry-Pilotte et le chercheur Jonathan Proulx-Guimond se rendront d’abord à Paris pour entrer en contact avec des organismes LGBTQ+, puis ils iront à la Médiathèque de Montpellier pour rencontrer les membres de l’association Les Amis d’Yves Navarre et consulter les archives de l’écrivain à partir desquelles ils élaboreront un corpus de recherches qui servira à monter une exposition à leur retour.

Cet écrivain, militant homosexuel, vécut à Montréal pendant plus d’une année au début des année 1990. Il fut le récipiendaire du prix Goncourt (1980) et du prix Amic de l’Académie française (1992). Il est décédé à Paris en 1994.

C’est grâce au travail bénévole du commissaire invité Claude Gosselin que ce projet a pu être mené à bon terme.

Nous remercions le Ministère des relations internationales et de la francophonie du Québec pour son appui financier et LOJIQ (Les offices jeunesses internationaux du Québec) pour les billets d’avion de Simone et de Jonathan.

Nous leur souhaitons un voyage fructueux et du beau temps !

Les Archives gaies du Québec ont le plaisir d’être partenaire du projet Polar Rainbow, une sculpture en réalité augmentée de l’artiste d’origine lettone Kristaps Ancāns, dans le cadre du Pride Month aux États-Unis qui se déroule du 1er au 30 juin 2022. Corina L. Apostol (Tallinn Art Hall) est la commissaire du projet.

Le Polar Rainbow est un double arc-en-ciel virtuel s’étendant entre les pôles Nord et Sud tout au long du méridien 74° O – le méridien le plus peuplé des Amériques, qui traverse Times Square exactement à la rencontre de la 7th Avenue. Ancāns a créé Polar Rainbow pour soutenir les communautés persécutées, en faisant appel à des visions d’empathie, d’altruisme et de solidarité.

La sculpture sera visible via l’application Polar Rainbow développée par l’artiste en étroite collaboration avec Platvorm, un studio de visualisation de données basé à Tallinn, en Estonie.

L’application est téléchargeable sur le site web de Time Square Arts et permet de prendre des photos devant l’arc-en-ciel et d’envoyer des cartes postales numériques personnalisées en utilisant le hashtag #polarrainbow.

Polar Rainbow a invité des partenaires issus de diverses organisations et communautés internationales afin de rejoindre des personnes géographiquement situées à New York et le long de la ligne méridienne 74° O d’où l’arc-en-ciel sera visible, notamment par les Archives gaies du Québec.

Nous avons hâte de voir vos cartes postales de Polar Rainbow dans les médias sociaux!

Le 17 mai prochain aura lieu la Journée internationale de lutte contre l’homophobie et la transphobie.

Organisée par la Fondation Émergence, la campagne d’information sera orientée cette année sur les répercussions de la violence sur l’espérance de vie des personnes LGBTQ2S+.

Soulignée dans de nombreux pays, cette journée vise à renseigner le public sur les difficultés auxquelles doivent faire face les personnes LGBTQ2S+ dans la vie courante et à sensibiliser les instances gouvernementales pour qu’elles renforcent les droits des personnes LGBTQ2S+ et fassent pression sur les 111 pays qui se montrent hostiles à l’égard de ces personnes. Nul ne devrait vivre de l’insécurité à cause de son orientation sexuelle ou de genre. Et dans certains pays, les meurtres de personnes LGBTQ2S+ sont monnaie courante, sous l’œil complaisant de la police et des gouvernants.

Une pensée pour toutes ces victimes de l’intolérance et de la haine.

Dans le dernier numéro du magazine littéraire Nuit Blanche, on peut lire un article très intéressant sur l’un de nos donateurs de longue date, Bernard Mulaire. Cet universitaire, historien de l’art originaire du Manitoba, est aussi un militant de la cause des droits des personnes LGBTQ+. C’est lui qui a récemment fait don aux Archives gaies du Québec d’une photographie encadrée de très grandes dimensions, intitulée Je m’ouvre au matin comme l’éveil / Et pourtant j’ai le regard figé sur la fin. Dans l’article de Nuit Blanche, on retrace sa vie, son oeuvre et sa détermination à sortir des sentiers battus. Et pour mieux le connaître, on peut aussi lire son dernier livre, Flâneries et souvenances, paru en 2018.

En ce début d’avril, les Archives gaies du Québec (AGQ) ont participé à la conférence History in the Making, un évènement annuel organisé par les étudiant.e.s aux cycles supérieurs de l’Université Concordia. La conférence est une occasion pour de nombreux.se.s jeunes universitaires à travers le continent et ailleurs dans le monde de présenter leurs travaux et de recevoir l’avis d’expert.e.s afin de peaufiner leurs recherches.

Le 1er avril, les Archives gaies du Québec ont coprésenté l’allocution d’ouverture d’Ann Cvetkovich, autrice de An Archive of Feelings: Trauma, Sexuality, and Lesbian Public Cultures (Duke University Press). V. Samoylenko, archiviste adjoint des AGQ, a alors eu l’occasion de présenter les Archives en français et en anglais.

Après la présentation d’Ann Cvetkovich, quatre jeunes universitaires, dont Simone Beaudry-Pilotte, archiviste aux Archives, ont présenté leurs recherches de même que Kiersten van Vliet et Mark Hamilton, deux universitaires qui font assidument des recherches aux AGQ. Simone Beaudry-Pilotte a présenté sa recherche sur la collection de VHS des AGQ, insistant sur la valeur non seulement du contenu des cassettes VHS, mais aussi sur l’objet physique lui-même ainsi qu’à l’éphémérité de son existence.

La conférence fut un succès. Le panel A, auquel participaient les AGQ, a rassemblé près de 35 spectateur.rice.s en plus d’une vingtaine d’autres via Zoom. Durant les deux journées de la conférence, nous avons distribué du matériel informatif sur les AGQ (cartes postales, numéros de L’Archigai, et Infolettres).

Nous souhaitons, aujourd’hui, remercier les organisateur.rice.s de la conférence History in the Making de nous avoir invités. Ce fut une excellente occasion de faire mieux connaître notre travail et nos recherches aux communautés LGBTQ2S+ et d’accroître le rayonnement des Archives gaies du Québec.

La semaine dernière, pendant un court voyage de repos en Floride, Pierre Pilotte n’a pas réussi à complètement oublier le travail, car en bon professionnel des communications, il en a profité pour faire du réseautage en faveur des Archives gaies du Québec. Il est allé, entre autres, visiter le World Aids Museum à Fort Lauderdale. L’accueil fut chaleureux et la visite très instructive. Ça donne des idées. Un jour peut-être aurons-nous le nôtre ?



Oeuvre dont l’Écomusée du Fier Monde partagera les profits de la vente avec les AGQ:
Betty Goodwin, Note book’87, 1999
sérigraphie, CA I/II, 57 x 76 cm

Depuis 2001, l’Écomusée du fier monde organise un encan bénéfice dont les profits servent à financer ses activités. Les profits de la vente de trois œuvres sont partagés avec des organismes du quartier préalablement sélectionné.

Cette année, fidèle à sa mission, l’Écomusée partage le profit de la vente d’une œuvre de Betty Goodwin avec les Archives gaies du Québec. L’encan se déroulera en ligne du 27 avril prochain à partir de 8 h jusqu’au 8 mai à 20 h.

Les Archives gaies du Québec remercient infiniment l’Écomusée du fier monde de les avoir choisies cette année comme bénéficiaire !

Pour plus d’informations sur l’encan virtuel, veuillez consulter cette page web

Ce jeudi 31 mars, les Archives gaies du Québec souhaitent marquer la journée internationale de la visibilité transgenre en mettant en valeur quelques archives trans, qui sont disponibles sur notre site dès maintenant.

Les documents en question sont les numéros du bulletin TAMs and Tissues. Ce bulletin, dont nous avons des numéros datant entre 1979 et 1983, était publié par le groupe TAMs (Transvestites à Montréal), qui desservait la communauté travestie et transsexuelle (TV-TS) anglophone. Ce groupe réunissait la communauté TV-TS MTF (male to female), leur offrait des soirées sociales, des groupes de discussion, et des ateliers. Plus tard, le groupe s’est séparé en deux, pour former le TAMs et le WOMEN à Montréal en Neuf, ce dernier répondant particulièrement aux besoins des femmes transsexuelles.

Le périodique était distribué ailleurs dans l’Amérique anglophone, et, même si le bulletin était principalement en anglais, il y avait plusieurs contributions en français. Quoique le périodique s’adressait surtout à la communauté qu’aujourd’hui nous appellerions transféminine, il y avait tout de même des contributions au sujet d’hommes transsexuels.

L’histoire trans a longtemps été insivibilisée. En ce 31 mars 2022, nous souhaitons valoriser nos confrères et consoeurs trans en rendant ces archives accessibles. En tant que mémoires des communautés LGBTQ2S+, les AGQ s’engagent à continuer de promouvoir la diversité et l’inclusion de toutes les communautés qu’elles desservent.

Vous pouvez consulter les numéros de TAMs & Tissues ici

History in the Making est une conférence annuelle organisée par les étudiant.e.s aux cycles supérieurs de l’Université Concordia. La conférence est une occasion pour de nombreux.se.s jeunes universitaires de présenter leurs travaux et de recevoir l’avis d’expert.e.s afin de peaufiner leurs recherches. Il s’agit également d’un événement de réseautage entre jeunes chercheur.se.s à travers le continent et ailleurs dans le monde. Fondée en 1995 par Keith Lowther, doctorant de l’Université Concordia (décédé des suites du sida en 1997), HITM 2022 Pandemic at the Disco: Bodies, Disruptions, Transformations, marque le 27e anniversaire de la conférence. Elle se tiendra à la bibliothèque Webster de l’Université Concordia les 1er et 2 avril 2022.

Les Archives gaies du Québec (AGQ) sont fières de coprésenter l’allocution d’ouverture d’Ann Cvetkovich, autrice de An Archive of Feelings: Trauma, Sexuality, and Lesbian Public Cultures (Duke University Press). Son travail démontre « l’importance de reconnaître – et archiver – les traumatismes qui correspondent tout autant au domaine du quotidien qu’à celui de la catastrophe. » (notre traduction). Simone Beaudry-Pilotte, archiviste aux Archives gaies du Québec, y présentera sa recherche sur la collection de VHS des AGQ.

L’événement est gratuit, mais vous devrez vous y inscrire via eventbrite. History in the Making vous invite à faire un don aux Archives gaies du Québec, en ligne ou en personne lors de la conférence.

Pour plus d’informations et de renseignements consultez le site officiel de l’événement