Quoi de neuf

Le 11 février dernier, les Archives gaies du Québec ont reçu un don important de la part de Robert Schwartzwald.

Professeur au Département de littératures et de langues du monde de l’Université de Montréal, M. Schwartzwald est un donateur de longue date des Archives gaies du Québec.

Cette acquisition comporte une variété de publications : brochures, périodiques, invitations et programmes. Plusieurs de ces archives portent sur le théâtre gai, sujet relativement peu documenté dans nos collections.

Nous remercions M. Schwartzwald pour cette précieuse contribution.

Les Archives gaies du Québec accueillent ce mois-ci Marie-Lou Piché, une étudiante au certificat en archivistique de l’Université Laval, pour un stage de cinq (5) semaines. Elle travaillera avec notre équipe au traitement des affiches données par le Centre communautaire LGBTQ+. De plus, elle participera à la rédaction des descriptions de nos fonds d’archives afin de les rendre plus accessibles et de faciliter ainsi le travail des chercheurs.

Notre organisme est très heureux de recevoir cette jeune stagiaire. Bienvenue Marie-Lou !

Dans le magazine FUGUES de février 2022, on peut lire un article sur JOHN BANKS qui raconte sa vie.

Militant de la première heure dans la lutte pour la reconnaissance des droits des homosexuels, il est aujourd’hui un bénévole assidu des Archives gaies du Québec. L’article de Serge Fisette retrace les principales étapes de sa vie. Par exemple, il fut l’initiateur de la première marche de la Fierté à Montréal en 1979 et fut le secrétaire privé de l’icône légendaire Marlène Dietrich pendant une douzaine d’années.

Avant la pandémie, il venait régulièrement au local des Archives gaies du Québec pour travailler sur son fonds d’archives.

Nous sommes très heureux de le compter parmi nos membres.

Dans le même numéro de février du magazine Fugues, on parle de l’artiste photographe JJ Levine, lui aussi un grand ami des Archives gaies du Québec.

Il nous a donné une œuvre en 2020 pour le tirage de la campagne de financement.

Photographe dédié à la communauté queer montréalaise, on pourra voir ses photos au Musée McCord qui présentera à la mi-février une exposition rétrospective de son oeuvre.

Le vendredi 21 janvier 2022, on a procédé devant témoins au tirage de l’œuvre de Françoise Sullivan qui clôt la campagne de financement 2021.

C’est CHARLES LAPOINTE qui est l’heureux gagnant. M. Lapointe est un donateur de longue date que nous avons rejoint en Floride pour lui annoncer la bonne nouvelle.

Nous profitons de l’occasion pour remercier encore une fois l’artiste Françoise Sullivan de nous avoir gracieusement offert pour le tirage l’œuvre intitulée Murmure.

Un très grand merci à toutes nos donatrices et à tous nos donateurs, car la campagne de financement 2021 a atteint un sommet jusqu’à présent inégalé.

Nous avons recueilli près de 40 000 $ ! Cela montre que la grande communauté LGBTQ2S+ soutient la mission des Archives gaies du Québec. Nous pourrons ainsi réaliser certains projets que nous retardions faute d’argent. Malgré le climat de morosité ambiant, les Archives gaies du Québec rayonnent de joie.

À vous toutes et tous, nous vous souhaitons une BONNE ET HEUREUSE ANNÉE 2022 !

Avec le retour en force du variant Omicron et des restrictions sanitaires qui s’en suivent, le local des Archives gaies du Québec sera fermé jusqu’à nouvel ordre à tous les visiteurs et chercheurs.

Dans la mesure du possible, le personnel effectuera les taches en télétravail. Nous espérons que cette interruption sera brève.

Malgré les circonstances difficiles, nous souhaitons à tous les gens qui nous soutiennent fidèlement que l’année 2022 leur apporte santé et bonheur.

Veuillez prendre note que les Archives gaies du Québec seront fermées pendant le temps des Fêtes à partir du vendredi 17 décembre 2021 et ne rouvriront que le mardi 4 janvier 2022.

Pour l’instant, le local n’est accessible que sur rendez-vous. Le nombre de personnes permis est de quatre (4) personnes présentes en même temps. Cela inclut les membres du personnel. Les consignes sanitaires sont en vigueur, soit le port du couvre-visage et le lavage des mains. Chaque personne est invitée à garder le plus possible une distance sécuritaire avec les autres.

Les membres du Conseil d’administration et du personnel souhaitent à toutes et à tous de TRÈS JOYEUSES FÊTES.

Conformément aux consignes gouvernementales, le port du couvre-visage et une distanciation de plus d’un mètre sont obligatoires pour toute personne qui vient au local des AGQ. De plus, il est fortement recommandé d’avoir une protection vaccinale adéquate contre la COVID-19. Toute personne présentant des symptômes liés à la COVID-19 sera invitée à quitter les lieux.

Certains gels désinfectants pouvant abîmer les documents, nous vous demandons de vous laver les mains à l’eau et au savon avant toute manipulation.

Ces mesures sont en vigueur présentement et le seront jusqu’à ce que le Gouvernement du Québec y mette fin.

On nous a fait remarquer que le dernier numéro de L’Archigai avait été imprimé sur un papier plus épais que pour les précédents.

C’est vrai. Cette initiative vient de l’imprimeur. Plusieurs d’entre vous ont sûrement appris par les médias que le milieu de l’imprimerie fait actuellement face à d’importantes pénuries de papier, causées par la pandémie. C’est ainsi qu’il a proposé aux Archives gaies du Québec d’imprimer L’Archigai sur ce papier plus épais et a eu la générosité de nous facturer l’impression au même tarif qu’à l’habitude.

Nous remercions à cet effet le ministre Steven Guilbault et la députée Manon Massé pour l’achat de publicité dans notre dernier bulletin L’Archigai, ce qui a permis son impression.

Ce qu’il faut retenir de toute cette affaire, c’est que les Archives gaies du Québec ont toujours eu le souci de dépenser votre argent, celui que vous nous donnez chaque année, de façon judicieuse.

On peut voir en ligne sur le site des Archives gaies du Québec un court métrage en stop-motion intitulé Parade. Ce film de Jean-Pierre Fortin est le deuxième qu’il a réalisé en collaboration avec les Archives gaies du Québec.

L’originalité de ce court métrage vient du fait qu’il met en valeur des objets méconnus de nos collections tels les macarons, les allumettes, les condoms, etc. En moins de trente minutes, on les voit défiler devant nous en rangs bien ordonnés. En plus de montrer la diversité des collections des Archives gaies du Québec, ce petit film est très ludique et intéressant.

Jean-Pierre Fortin s’est donné le mandat de soutenir les Archives gaies du Québec en produisant des œuvres photographiques et vidéographiques afin d’illustrer la mémoire des communautés LGBTQ2S+ du Québec à partir de nos collections. Avec Parade, on peut dire qu’il y est parvenu.

Photo : Camilla Penzo

Dans la soirée du mercredi 10 novembre, une trentaine de personnes ont assisté à la conférence de Rachele Borghi à la librairie L’Euguélionne.

Cette chercheure française en résidence aux Archives gaies du Québec a captivé son auditoire pendant deux heures, en présentant ses recherches sur la déconstruction des savoirs académiques dans le but de remettre en question la dominance patriarcale.

Elle vient de publier Décolonialité et privilège (Éd. Daronnes, 2020), ouvrage dans lequel, à partir de son expérience de femme blanche et de militante féministe, elle trace la voie pour s’affranchir de l’ordre établi quotidien.

Murmure, 2018, eau-forte sur papier sans acide (34 x 33 cm). Tirée à 20 exemplaires, signée et numérotée par l’artiste. Épreuve d’artiste V111/V111, 1 750 $ encadrée.

Petit rappel pour la campagne de financement 2021 qui a été lancée en octobre.

N’oubliez pas que nous ferons tirer à la fin de janvier 2022 une œuvre gracieusement offerte par l’artiste Françoise Sullivan, signataire du manifeste Refus global en 1948 et membre fondateur aux côtés de Paul-Émile Borduas du groupe avant-gardiste des Automatistes. Elle participe en ce moment à une exposition de groupe au Metropolitan Museum of Art (MET) à New York.

Vous pouvez, en achetant un billet de 75 $, avoir une chance de gagner cette œuvre encadrée d’une valeur de 1 750 $ et recevoir un reçu pour fins fiscales au montant du don et en même temps devenir membre des Archives gaies du Québec pendant un an. Pour tout don de 500 $, vous recevrez sept (7) billets pour le tirage et une série de cartes postales du photographe Robert Laliberté.

Vous pouvez effectuer votre don en ligne ou par chèque en remplissant ce coupon.